Réseau Audiologique Mondial

Ufologie

 

 

http://static.onlc.eu/raudmNDD/optimised/133185625096.jpg

Sur cette page=1- Jimmy Guieu...suivi de 2-Zecharia Sitchin....et de divers vidéos d'ovni

 

1-Jimmy Guieu:

 

Un paragraphe particulier sera réservé ici,à Jimmy Guieu,"Le Maître",celui que l'on qualifie depuis toujours,comme étant le grand initiateur de l'ufologie française.

Le 30 décembre 1986,Jimmy Guieu accordait une entrevue à Radio-Courtoisie sur le sujet passionnant des ovni et de la vie extraterrestre,J'ai décidé de partager cette remarquable pièce de collection qu'est cette entrevue,avec vous tous!

Partagez cette vidéo avec vos amis et vos réseaux sociaux,afin que l'esprit  et la vision de Jimmy Guieu reste présente dans les générations à venir!

Il restera le premier ufologue et conspirationiste à proclamer que la Terre est en danger!

 


Entrevue radiophonique avec Jimmy Guieu ,le 30... par Micheduc
Entrevue radiophonique avec Jimmy Guieu ,le 30... par Micheduc

 

 

 


Entrevue radiophonique avec Jimmy Guieu ,le 30... par Micheduc

 

 


Entrevue radiophonique avec Jimmy Guieu ,le 30... par Micheduc


Entrevue radiophonique avec Jimmy Guieu ,le 30... par Micheduc

Un plaisir que de vous présentez la quatrième partie de cette grande entrevue!

 

Jimmy Guieu 1992 Denonce le complot à la TV

 

 


Texte de Jimmy Guieu  parut dans la revue ésotérique "Le Grand Albert" ,en octobre 1972:

 

La science perdue et les Extraterrextres .
(Jimmy Guieu)

 

" Dans son Essai sur Essai sur Nicolas Gogol, Prosper Mérimée a écrit : « Du bizarre au merveilleux, la transition est insensible et le lecteur se trouvera en plein fantastique avant qu'il se soit aperçu que le monde est derrière lui. » La sensibilité du poète procède souvent d'une prescience, d'une vision irréelle à peine travestie de faits bien positifs ; le poète (mais combien d'initiés sont-ils aussi qualifiés de poètes ?) rejoint alors la vérité, la froide vérité scientifique de demain que lui et ses contemporains ignorent encore.

      Je n'en veux pour exemple que l'étonnante histoire des Voyages de Gulliver où l'auteur - Jonathan Swift - en 1726 fait état de Phobos et Deimos,
les deux satellites de Mars. Or, ceci est proprement fantastique si l'on sait qu'en 1726, le téles- cope était encore dans l'enfance. Newton fut le premier (en 1671), à avoir réalisé un télescope à miroir ; toutefois, ni du temps de Newton ni en 1726, ces télescopes n'auraient pu permettre d'apercevoir ces minuscules lunes que seuls de puissants instruments peuvent déceler. Ce ne fut d'ailleurs qu'en 1877 qu'Asaph Hall, à la grande lunette de l'Observatoire de Washington, put reconnaître leur existence.

 

 

L'hypothèse de Chklovski.

 

 

En se fondant sur les anomalies de ces lunes martiennes (orbites rigoureusement circulaires et non pas elliptiques, évolution exacte sur le plan équatorial) et plus encore sur l'étrange ralentissement de Phobos (lequel décrit d'ailleurs une orbite rétrograde), l'éminent savant soviétique Chklovski a pu envisager l'origine artificielle de cette "lune". Selon lui, il pourrait s'agir d'un satellite artificiel géant lancé par les "Martiens" à la veille du déclin de leur planète. L'an dernier, Mariner 9 réussit la performance de photographier les satellites de Mars ; Phobos apparut alors comme une sorte de "pomme de terre" de 21 km sur 25, perforée de cratères et "cabossée". Cette forme peu orthodoxe détruit-elle l'hypothèse de Chklovski ? Nous le saurons avant une décennie, lorsque les hommes approcheront de Mars. Quoi qu'il en soit, rien n'interdit de penser qu'une technologie très en avance sur la nôtre ait pu forer ce "caillou" pour y loger tout ce que pourrait contenir un satellite artificiel de cette taille, cela sans présager de l'origine exacte des auteurs d'une telle réalisation (« Martiens » ou « Galactiques »).

      Dans son ouvrage Ces dieux qui firent le Ciel et la Terre (Ed. Robert Laffont), mon confrère Jean Sendy, lui, émet l'hypothèse selon laquelle ce satellite artificiel aurait été placé sur une orbite circummartienne à une époque infiniment plus reculée, non par des "Martiens" mais par des "Célestes" venus modifier la biosphère terrestre pour la rendre ultérieurement habitable par des humanoïdes.

 

 Revenons au XVIIIe siècle pour constater qu'une autre question subsiste : comment Jonathan Swift, père de Gulliver, a-t-il pu mentionner les deux satellites de Mars 150 ans avant leur décnuierte ? En outre, ses chiffres sont tellement proches de la vérité (caractéristiques et distance de ces lunes par rapport à leur planète) que force nous est d'admettre qu'il a bel et bien obtenu as renseignements précis. Swift n'a absolument pas pu les inventer avec autant de rigueur ; il les a donc reçus ou appris. Comment ? Cela reste pour nous une énigme.

 

 

 

Une civilisation disparue.

 

 

  Il nous est cependant permis de formuler une hypothèse que les scientistes ne manqueront pas de réfuter comme non conformiste. Nous la présenterons tout de même car elle a le mérite d'expliquer bien des choses : tous les ésotéristes s'accordent à reconnaître qu'en un lointain passé régnait une Connaissance-Mère, patrimoine d'une civilisation évoluée qui disparut très longtemps avant notre ère, mais qui laissa des survivants, propagateurs de cette Connaissance dont seules des bribes nous parvinrent. Etait-ce la civilisation Atlante, celle de Mu, de la Lémurie ? Nous l'ignorons, encore que l'hypothèse "Atlante" repose sur des données extrêmement troublantes. Sur ces divers continents disparus, on lira avec profit les ouvrages suivants : Origines atlantiques des anciens Egyptiens, de Marcelle Weissen-Szumlanska (Omnium Littéraire) ; Les secrets de l'Atlantide par Andrew Tomas et Fantastique ile de Pâques, de Françis Mazières (tous deux parus chez R. Laffont) ; Mu, le continent perdu et l'Univers secret de Mu, de James Churchward ; Hommes et Civilisations fantastiques, de Serge Hutin (trois ou- vrages aux éditions "J'ai Lu") .

      I1 n'y a pas eu un mais plusieurs déluges, plusieurs cataclysmes qui provoquèrent parfois un basculement de la Terre sur son axe. Immanuel Vélikovski le démontre dans son magistral ouvrage Mondes en collision (Stock), mais la très sérieuse revue Science et Avenir de février 1972 (en se gardant bien de tirer les conclusions qui s'imposent) écrit (p. 159) : « Une inversion du magnétisme terrestre datant de 12 500 ans avant J.-C a été décelée par trois chercheurs hollandais et suédois étudiant une carotte de 14,5 mètres de long, retirée du sol du jardin de Gothenburg. »

      Nous constations chez tous les peuples l'existence d'un étrange fond commun traditionaliste et symbolique dans lequel ils ont puisé pour édifier leur protohistoire et leur mythologie. Cette K science perdue • a.. laissé des traces (rémanences subconscientes mais confuses au stade collectif) sous forme de légendes, de traditions qu'un ésotérisme abstrait, une symbolique accessible aux seuls initiés cachent au profane. Cette connaissance perdue, les francs-maçons des Loges Bleues y font une allusion symbolique en évoquant la "Parole Perdue" liée à l'enseignement d'Hiram. (Cf : La Franc-Maçonnerie à l'heure du choix, Alec Mellor, Ed. Marne)., et le Dictionnaire initiatique d'Hervé Masson (Ed. Pierre Belfond).

La prescience de Swift.

      I1 est hautement probable (sinon certain : voir notamment les fameuses cartes de Piri Reis) que cette ou ces civilisations disparues avaient atteint un haut degré de civilisation et appris bien des choses qu'il nous reste à redécouvrir. Leur science astronomique devait, elle aussi, dépasser et de fort loin celle des astronomes des XVIIe et XVIIIe siècles. C'est ainsi que Jonathan Swift aurait pu recevoir certains enseignements concernant cette science perdue pour le commun. D'un groupe d'initiés gardiens de cet antique savoir , il a pu apprendre l'existence de Phobos et Deimos et les mention- ner dans ses Voyages de Gulliver. Cet écrivain n'a pu davantage imaginer un procédé aussi "fantastique" (à son époque) que celui de l'anti-aviation auquel il fait allusion. I1 cite également une invention que nous ne réaliserons nous-mêmes que dans quelques années : l'ile volante ou satellite artificiel géant habité.

      Le caractère prophétique de ces écrits est tellement précis que nous sommes en droit de nous demander si les ésotéristes (et leur croyance en une révélation côntinue dans le temps, réservée à des initiés) ne sont pas dans le vrai. Le cas de Jonathan Swift n'est pas une exception. D'autres hommes qualifiés de « visionnaires » semblent bien avoir bénéficié de certaines "révélations" étranges et inconcevables à l'époque où ils furent jugés dignes de les recevoir. "Doctor Admirabilis", Roger Bacon (1214-1294), dont François Ribadeau Dumas brosse la biographie dans son Histoire de la Magie (Ed. Belfond), peut sans conteste mériter le titre de prophète qui écrit : « On fabriquera des instruments pour naviguer sans le secours des rameurs et faire voguer les plus grands vaisseaux avec un seul homme pour les conduire; des voitures qui rouleront avec une vitesse inimaginable sans aucun attelage ; des instruments pour voler, au milieu desquels l'homme, assis, fera mouvoir quelque ressort qui mettra en branle des ailes artificielles ; il y aura un appareil pour marcher au fond de la mer, des instruments pour rester sous l'eau, toutes sortes de mécaniques et d'appareils merveilleux.»

Des coïncidences ?

      A ceux qui nient systématiquement les phénomènes de voyance aussi bien que le principe d'une chaîne d'initiés détenteurs des bribes d'une science perdue, je demande de m'expliquer comment ces lignes ont pu être écrites au XIIIe siècle ? S'il n'y a point voyance ou perception extra- sensorielle du futur, s'il n'existe point de Sages héritiers d'une Connaissance-Mère vouée à une répétion cyclique dans le temps et l'espace, je serais heureux que nos ultra-rationalistes veuillent bien éclairer ma lanterne ; mais je leur demande en grâce de ne pas faire intervenir la "coïncidence" d'une imagination fertile prêtée à Roger Bacon ! De même, Héléna Pétrovna Blavatsky, dans son extraordinaire Doctrine secrète (Ed. Adyar) - trop hâtivement rejetée en bloc par la Science orthodoxe - nous parle, en 1888, de "créatures artificielles" qu'aujourd'hui nous nommerions "robots". Ces "animaux parlants" auraient été des "bêtes créées artificiellement, sem- blables sous certains rapports à la création de Frankenstein, qui parlaient et prévenaient leurs maitres de tout danger imminent". Les Stances de Dzyan, dans cette même Doctrine secrète, mentionnent également des procédés ou engins surprenants, tels que Vimanas (chariots volants),Agnyastra ("arme de feu préparée par magie") ), projecteur de sommeil pour hypnotiser l'ennemi. Soulignons bien que ces Stances remontent à une fabuleuse antiquité ! De même, la Mahâbhârata épopée sanskrite du IIe siècle av. J.-C. (mais relatant des événements infiniment plus anciens) fournit de stupéfiants détails quant à ces Vimanas,(note du Webmaster: un artiste en a élaboré un modèle remarquable :qui est sans doute assez proche de la réalité d'alors) ces "magnifiques chars célestes brillant d'un vif éclat comme une comète dans le ciel, comme un météore entouré d'un gros nuage". Ces "chars aériens" qui émettaient un "son mélodieux" ou parfois un "grand bruit semblable à celui du tonnerre", s'élevaient, tels "une flèche bondissant de l'arc", parcouraient la voûte céleste et "traversaient la plus haute atmosphère qui se trouve au-dessus des vents".

      Tant d'exactitude dans la description (voici au minimum plus de deux millénaires) d'un aéronef ou d'un astronef, ne peut résulter que de faits authentiques et dûment observés, mais décrits avec le vocabulaire (fort peu « scientifique ») de l'époque ! Soulignons aussi que ce chiffre : deux siècles avant J.-C., est celui fourni par les historiens classiques. En fait, (la ou le, selon les auteurs) Mahâbhârata remonterait au moins au septième millénaire avant le Christ (Cf : Retour aux étoiles, Erich von Daniken, Ed. R. Laffont).
      Que ces engins merveilleux aient été créés par une civilisation terrienne disparue ou que ces Vimanas aient été construits sur un autre monde et amenés sur le nôtre importe peu. Le seul fait à retenir est qu'ils ont réellement existé... et que, dans un avenir relativement proche, leurs principes de base seront redécouverts par les humains.

 

L'héritage de la franc-maçonnerie.

 

 

Nous avons fait allusion, plus haut, à cette longue chaîne ininterrompue d'initiés gardiens d'un savoir caché. I1 faut à ce propos évoquer aussi les Initiateurs, ces instructeurs qualifiés d'Etres de Lumière que l'on signale, ici et là, à l'époque du Moyen Age et de la Renaissance, ainsi que l'expose Jacques Bergier dans son étonnant ouvrage Les Extra-Terrestres dans l'Histoire (Ed. « J'ai Lu »). Ces humanoïdes au corps rayonnant de lumière (champ de force protecteur ?) visitèrent Facius Cardan (père de Jérôme Cardan) et on les signala un peu partout dans le monde, révélant certains secrets à ceux qu'ils jugèrent capables de les recevoir.

"Après avoir fait des apparitions au début de l'ère chrétienne, écrit J. Bergier, les « démons lumineux » surgissent avec les premières manifestations de la Franc-Maçonnerie, dès le XIIIe et le XIVe siècles. C'est à cause d'eux que les francs-maçons se font appeler "les Fils de la Lumière (...)" En 1823, le Dr George Oliver, historien de la Franc-Maçonnerie, écrivait : "L'ancienne tradition maçonnique - et j'ai de bonnes raisons pour être de cette opinion - dit que notre science secrète existait avant la création de ce globe terrestre et qu'elle était largement répandue à travers d'autres svstèmes solaires (...) " "Qu'il y ait des rapports entre la Maçonnerie et des "créatures de lumière" venues pour enseigner, poursuit Bergier, cela parait certain. Mais il n'est pas soutenable qu'on puisse en déduire que la Maçonnerie prolonge la tradition des "gardiens du ciel."

(Note du Webmaster : Rendons ici hommage à la super vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x6ufqs_la-plus-grande-decouverte-de-tous-l_news

qui nous présente l'image juste ci-contre, au dessus, en couleur :où l'on voit plus nettement que la partie inférieure des deux personnages, est formée d'une carapace d'un reptile. Surprenant n'est-ce pas ? ).

 

Et là, Jacques Bergier a parfaitement raison. La notion de "Parole Perdue" (asso- ciée à celle de science perdue) est aussi applicable à l'héritage initiatique de la F-M. Bien que fidèle à la Tradition et au symbolisme (ce qui est tout à son honneur car on ne peut en dire autant de toutes les obédiences maçonniques !), la Grande Loge de France ne prétend pas, effectivement "prolonger la tradition des gardiens du ciel". Parce que, à l'exemple d'autres sociétés initatiques, elle a oublié les sources de la Tradition des Fils de la Lumière, ces Instructeurs venus d'Ailleurs dont on retrouve la trace dans les textes sacrés de tous les peuples de la Terre ! Ce n'est point là un reproche mais une constatation et il appartient donc aux Frères sensitifs et néo-ésotéristes d'entreprendre, individuellement, leur propre quête pour remonter aux sources, en méditant, par exemple, le VIe chapitre de la Genèse faisant allusion aux "fils de Dieu qui vinrent sur la Terre, connurent (au sens biblique !) les filles des hommes qui leur donnèrent des enfants", (Note du Webmaster : Dans la traduction de Chouraqui de 1985, que nous prenons comme référence, car elle est très proche du texte hébreu, on peut alors lire :

http://static.onlc.eu/raudmNDD/optimised/132927860998.jpg

 

 

Un faisceau de preuves.

       Ne retrouvons-nous pas, chez Lamartine, ce souvenir confus lorsqu'il écrit : "L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux". (Je conseille, à cet égard, la lecture d'un captivant roman de Dominique Arly : Les Ailes de flamme, paru dans la collection « Angoisse » des Ed. Fleuve Noir).

      Chez les Perses aussi nous trouvons un initiateur "divin" : Ahura Mazda qui "vêtu de beauté, de force et de lumière, fulgurait sur un trône de feu" (Cf : Les Mystiques du soleil, de mes amis Jean et Michel Angebert (Ed. R. Laffont).       Des francs-maçons eurent-ils accès, jadis, à cette "source X " ? Il semble bien que l'on puisse répondre par l'affirmative en citant de nouveau Jacques Bergier (p. 134, Les Extra-Terrestres dans l'Histoire) : « Le grand maître de la première loge franc-maçonne de Londres, Jean Théo- phile Désaguliers, Français d'origine et inventeur d'un canon tirant 23 coups à la minute, mathématicien et savant, paraît annoncer l'apparition de la source X. Son livre, paru en 1723, sur l'histoire et les doctrines de la Franc-Maçonnerie, insiste sur l'importance des mathématiques et prédit le prochain avènement d'un savoir universel apporté de l'extérieur du monde.

      Alec Mellor, dans son magistral Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie et des francs-maçons (Ed. Pierre Belfond, Col. • Sciences Secrètes •),` nous apprend que J.T. Désaguliers était membre de la Royal Society « ainsi que membre correspondant de plusieurs académies étrangères, dont l'Académie des Sciences de Paris. I1 se signala dans le domaine scientifique par de nombreux mémoires et des inventions (...) La carrière de ce franc-maçon illustre entre tous fut féconde et même sans nul doute plus qu'on ne le sait."


      De son côté, Jean Palou (Cf : La Franc-Maçonnerie, Ed. Payot), écrit : " On sait bien peu de chose de la vie profane et maçonnique de J.T. Désaguliers. Cependant, son rôle dans la constitution de l'Ordre dut être très important. Mais ceci est avant tout subjectif, car on a bien peu de traces de son activité réelle (...) En 1713, il enseigne à Westminster et devient l'ami de Newton (...) il seconda Newton devenu vieux dans ses expériences et ses démonstrations."

      Ce maçon illustre, cet homme secret, fut donc membre du fameux "Collège invisible" qui devait enfanter la Royal Society et il fut l'ami de Newton, homme exceptionnel lui aussi, qui disait : "Si je suis monté si haut, c'est parce que j'étais sur les épaules des géants". Faisait-il, en cela, simplement allusion aux penseurs et chercheurs qui le précédèrent ou bien à une lignée occulte d'initiés ?

      Nous serions enclins à pencher pour la seconde proposition de cette alternative ; Désaguliers aurait été, alors, l'un des maillons de la chaine, détenteur d'une parcelle du "savoir caché", de la "science perdue" qui, en ce cas, lui aurait permis de prédire "le prochain avènement d'un savoir universel apporté de l'extérieur du monde".

Les supérieurs inconnus.

      Essayons, nous aussi, très modestement, de nous hausser "sur les épaules des géants" et formulons une hypothèse. Tous les symboles initiatiques (maçonniques, rosicruciens, templiers, etc.) sont éternels, universels et leur origine remonte à la nuit des temps ; il est logique de penser que ces symboles (dont le sens originel est oublié pour nombre d'entre eux) ont été apportés par les Insructeurs venus d'ailleurs. Ceux-ci les confièrent en dépôt à des humains triés sur le volet, "sélectionnés", conditionnés par eux, peut-être, pour qu'ils fussent transmis par-delà le temps et l'espace jusqu'à nous. A nous qui, aidés par les ferments de notre technologie du XXe siècle, devrions pouvoir les comprendre, les interpréter en nous aidant d'un néo-ésotérisme indispensable à leur décryptage.

      La science perdue nous viendrait donc bien de ce que les Anciens ont appelé "les dieux" et que certains ésotéristes appellent "les Supérieurs Inconnus". Mais ceux-ci, après avoir semé, ne reviendront-ils pas voir ce qu'est devenu leur champ ? N'approchons-nous pas du temps de la moisson ? Ces Instructeurs humanoides, ha- biles à manipuler les symboles, détenteurs d'une sagesse fabuleusement antique, n'appartiennent-ils pas, eux mêmes, à un Ordre Initiatique Supérieur d'origine Cosmique ? Un Ordre duquel découleraient nos "sociétés secrètes bénéfiques" , nos sociétés initiatiques œuvrant pour le perfectionnement de l'homme et pour le bien de l'humanité ?

      Et si nous ne savions ni lire ni écrire mais seulement épeler... Si, dans le futur, ces "Maîtres" se présentaient à la porte du Temple, ne seraient-ils pas aptes - mieux que quiconque parmi les Frères - à répondre au "tuileur" pour se faire reconnaître ?

      Hypothèse que tout cela ? Certes, mais gageons que la rencontre future de ces Instructeurs nous réservera bien des surprises ; car cette rencontre, nous pouvons tenir pour certain qu'elle aura lieu un jour. Ici, sur la Terre, ou au gré de nos randonnées spatiales à venir...


            JIMMY GUIEU

 

 


Texte de l'entrevue  accordée par Jimmy Guieu à France Inter le 21 juillet 1990:

 

PAR GABRIEL BOUDANA ET DENIS ADAM DE VILLIERS POUR L’ÉMISSION BAKELITE DIFFUSÉE SUR FRANCE INTER LE 21 JUILLET 1990.

JG : Ce sont des engins qui viennent de plusieurs systèmes solaires. on estime qu’il y a une trentaine d’espèces qui s’occupent de notre environnement terrestre. manque de pot, nous les humains nous avons écopé avec les méchants, avec les mauvais. C’est pas moi, c’est pas vous qui avions signé des accords, c’est le gouvernement américain, il y a quarante ans. Ensuite les russes, ensuite les autres nations. celles qui n’ont pas signé se sont rendues complices en taisant la vérité. Parce que toutes les nations importantes, dont la France, ont été informées et se taisent et ça, un jour, y’aura des comptes à rendre. c’est pas moi qui le dit, c’est un état de fait. Il n’y a jamais eu d’hallucinations, c’est pas vrai... vous comprenez, comment faire admettre que les nations se sont fait rouler dans la farine par les Américains au départ et les Russes ensuite. d’abord le gouvernement américain il y a quarante ans à blouser la communauté scientifique pour avoir des complices de haut niveau. ensuite, cette communauté scientifique à tromper les médias, en leur disant "c’est de la foutaise, ça tient pas debout". alors quand le pékin du coin disait à un journal ou à une radio "moi je viens de voir un machin", "ah oui, c’était un fou" ou alors "c’était un ivrogne, un débile mental" et on a berné la planète Terre pendant quarante ans... vous dites que je suis énervé ? mais bien sûr je suis énervé.

GB : Qui vous menace ? les scientifiques ou les politiques ? dites-nous tout parce que... on est là pour dire la vérité.

JG : Vous savez c’est pas du tout les politiques qui nous menacent, c’est pas du tout le ministère de l’Intérieur, la DGSE, les Renseignements Généraux.. c’est tout à fait au-dessus. Il existe une mafia criminelle à l’échelle planétaire, qui s’appelle le MJ-12, le Majority 12, qui est l’organisme qui depuis plus de quarante ans contrôle les informations sur les OVNIs et s’efforce d’étouffer la vérité. on ne menace pas de mort quelqu’un pendant deux ans sans le flinguer. on m’aurait déjà flingué si on avait voulu. c’est que... on essaie de me faire taire mais on sait très bien que ceux qui me menacent ont peut-être intérêt à veiller sur ma santé car si on me suit, si on me flingue, si on me suicide entre guillemets, ça prouvera que j’ai l’auréole du martyr et que je disais la vérité. et après... moi je peux vous raconter des salades, mais je vous jure sur la tête de mes enfants qu’elles sont vraies ces menaces de mort. nous les avons... et alors j’ai dit un jour à ceux qui me menaçaient... j’ai fait joué la culasse de mon automatique et j’ai dit : espèce de salopard, j’espère que tu sais ce que ça veut dire ce bruit, que tu sais l’analyser. sache qu’il te faudra tirer plus vite, et mieux que moi si tu te présentes devant moi. alors nous en sommes tous là hein...

DAdV : Vous racontez peut-être de belles histoires, mais au fond y’a peut-être pas vraiment de choses vraies dans ce que vous dites... alors essayer un peu d’argumenter plus... trouvez un exemple probant.

JG : Ecoutez, y’a pas d’exemple probant. nous nous savons, parce que nous nous battons depuis plus de quarante ans pour puiser les informations à la source. si la majorité des ufologues qui se sont tus, qui ont caché la vérité, qui l’ont étouffée, avaient été animés de bonnes intentions, ils auraient fait comme moi. je suis pas plus intelligent, plus beau que les autres.

DAdV : Donc alors tous les ufologues sont bourrés de mauvaises intentions et il n’y a que vous qui soyez un petit peu sain...

JG : Attention, j’ai parlé des ufologues de pointe. nous, mes quelques amis et moi qui somment véritablement menacés, nous sommes des ufologues de pointe. et le groupe de pression GGR.. parce qu’on connait le nom du groupe de pression. en France, il s’appelle GGR.. bon... qui nous embête, soyons polis... c’est parce que nous dérangeons, parce que nous disons justement la vérité... Nous allons vers une période sérieuse, gravissime qu’on nous cache... alors y’a bien des gens qui nous écoutent, qui se souviendront qu’un jour un type qui a passé pour un fou a dit ça. ils sauront ce qu’il faut faire à ce moment là. ils auront davantage besoin d’autre chose que d’un éventail pour se tirer du bourbier. Aujourd’hui nous en avons la démonstration : Gorbatchev et George Bush travaillent la main dans la main... je dis grâce à Dieu, parce que l’ennemi est le même. c’est leur allié initial, les EBE, ces êtres venus d’ailleurs avec lesquels le président Truman, parce qu’il y est pour rien George Bush, et Gorbatchev non plus. ils jouaient peut-être encore aux billes au moment où ça s’est passé vers la fin des années quarante. mais ça a été un marché de dupes. les Américains ont signé des accords avec ces êtres venus d’ailleurs, les Russes ont fait la même chose, chacun espérant blouser le voisin. les Russes en disant : si les Américains nous cassent les pieds, on va leur en mettre plein la figure, les Américains faisaient la même chose vis à vis des Russes et ils ont été bernés et maintenant ces êtres occupent des bases souterraines réparties sur la plupart des grands territoires de la planète Terre. ils y sont et on peut pas les déloger avec notre armement conventionnel, non plus qu’avec nos armes atomiques. C’est la Terre qui a été vendue à ces êtres. ce sont des êtres qui n’ont pas de sentiments, même pas de sentiments humains mais de sentiments tout court. d’après ce qu’on sait d’eux, ces êtres souffriraient d’une carence enzymatique. Une enzyme leur fait défaut, est en train de dégénérer. ils ont découvert qu’on trouvait ça chez les mammifères supérieurs que nous sommes et chez les bovins. il y a eu quand même 12 à 15 000 cas recensés de mutilations animales. ce qui est grave c’est qu’ensuite les EBE sont passés aux humains. et les mutilations humaines, on vous en parle pas... on vous en parle pas... des gens ont perdu leur vie pour en avoir dit davantage. moi j’ai pris mes précautions : tous mes dossiers importants sont dupliqués en sept exemplaires. deux en France, pas un chez moi. et les cinq autres dans cinq pays différents. alors si on me faisait des misères, si j’avais une fin prématurée, si je me suicidais ou si on me suicidait, eh bien ça serait rendu public simultanément dans cinq pays différents. alors je crois que les salopards qui essaient de nous faire peur en nous menaçant de mort, ont au contraire intérêt et tout intérêt à veiller sur ma santé.

GB : En quelque sorte et c’est peut-être de l’humour, vous vous prenez pour David Vincent ?

JG : Vous savez que c’est pas humoristique, et c’est un compliment. parce qu’il y a vingt-cinq ans quand on a lancé la série en Europe, j’ai vu cette chose là, je me suis dis : mais sapristi, c’est ce que nous faisons depuis 1947-48. Chaque fois qu’il arrivait quelque chose de quasi matériel, clac on le lui dématérialisait, on le lui volait etc... mais c’est ça et c’est pas humoristique. à la différence prêt que dans l’histoire de David Vincent, c’était des êtres qui avaient le petit doigt, l’auriculaire tordu, mais c’est la même chose. Pensez aussi au feuilleton V qu’on a vu à la télévision il y a quelques mois. sachez simplement que les humains dans V garnissaient le garde-manger de ces extra-terrestres, n’oubliez pas. et c’est la même chose pour les EBE. Alors l’enfer ? non, je crois que c’est un mauvais moment que nous allons passer, mais parmi les trente espèces qui nous visitent, il y a aussi des bons. et je crois moi que ces bons vont finir par nous donner un coup de main. et je crois qu’ils vont venir nous aider et je conclurai par un mantra fabuleux parce que très simple : que la force soit avec nous..


 

DIVERS OVNI

 

 

Science et ovni Sur les traces d'une énigme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inexpliqué L'ovni de Kecksburg .partie 1

 

 

Inexpliqué- L'ovni de Kecksburg .partie 2

 

 

 

Inexpliqué L'ovni de Kecksburg .partie 3

 

 

 

Inexpliqué L'ovni de Kecksburg partie 4

 

 

 

 

 

 

 


2-Zecharia Sitchin:


A great interview with Zecharia Sitchin-The... par Micheduc



LES VISITEURS DE L'ESPACE:

LES OVNIS ET LE GOUVERNEMENT.partie 1
Les ovnis et le gouvernement.partie 2
Les ovnis et le gouvernement.partie 3

L'OVNI DE KEKSBURG.partie 1
 
 

 


 

 

UFO sightings over Florida october 21 ,1994

 

 

 

The most mysterious UFO sighting during the Great Mexican Wave of 1991 -92

 

 

 

 

 



Tous droits réservés